0/5

0 avis

TY SEGALL

Segall, Ty

Edité par Drag City , 2017

Le très productif représentant du garage psyché californien s'est entouré d'un full band composé à la fois de ses collaborateurs habituels comme Mikal Cronin et Charles Moothart mais aussi d'Emmett Kelly (Angel Olsen, Bonnie Prince Billy) et Ben Boye (Angel Olsen, Riley Walker). Si on retrouve les guitares énervées et la voix percutante, Ty Segall démontre aussi qu'il est capable de la plus grande sensibilité avec des morceaux comme Orange color queen, empreint de douceur. Viscéral et pénétrant, cet album contient probablement les morceaux les plus percutants depuis Slaughterhouse (2012) mais aussi des performances acoustiques de haute volée. Manipulateur du réel à l'imagination débordante, Ty Segall devient ici plus introspectif jouant sur la transparence des harmonies, des rythmes mais aussi des émotions.

Ecouter le fichier audio

1 -- Break a guitar
2 -- Freedom
3 -- Warm hands ()(Freedom returned)
4 -- Talkin'
5 -- The only one

Suggestions

Du même auteur

TWINS | Segall, Ty

TWINS

Segall, Ty | Musique audio | Drag City | 2012

Post-garage, post-surf, post-psyché, post-lo-fi. Voici quelques-uns des termes employés par les médias pour décrire la musique de cet artiste. seulement vingt-cinq ans, il possède une culture musicale suffisamment gargantuesque po...

MANIPULATOR | Segall, Ty

MANIPULATOR

Segall, Ty | Musique audio | Drag City | 2014

On trouve ici tous les éléments qui font le style du rockeur américain, des touches acoustiques, un groove à la Stooges, un songwriting digne de Neil Young, la noirceur de Black Sabbath et le garage blues des Stones.

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs