5/5

1 avis

Les Portes de Fer

Grøndahl, Jens Christian. Auteur | Gnaedig, Alain. Contributeur

Edité par Editions Gallimard , 2017

"Chaque fois que j’ai repensé à cet après-midi, j’ai eu l’impression qu’elle avait déjà pris sa décision quand elle avait commencé à Attendre devant la porte de mon immeuble. Je n’avais jamais aimé de cette façon depuis plus de vingt ans, comme si je crevais de faim." Jens Christian Grøndahl brosse le portrait d’un homme à trois âges : jeune romantique et plein d’idéaux, enseignant et père en alternance et enfin grand-père. Les femmes sont omniprésentes dans la vie du narrateur, à chaque basculement dont elles sont souvent l’origine. Les Portes de Fer parle d’amour mais aussi du désenchantement de l’individu occidental que le grand auteur danois réussit à croquer avec une lucidité et une élégance toutes singulières.

Suggestions

Du même auteur

Cercle | Barnett, Mac. Auteur

Cercle

Barnett, Mac. Auteur | Livre | Pastel. [Bruxelles], Paris | DL 2020

Un cercle, un carré et un triangle jouent à cache-cache. Cercle énonce les règles mais Triangle, qui veut montrer qu'il n'a peur de rien, choisit de ne pas les respecter. Electre 2020

Quelle n'est pas ma joie : roman | Grondahl, Jens Christian (1959-....). Auteur

Quelle n'est pas ma joie : roman

Grondahl, Jens Christian (1959-....). Auteur | Livre

Ellinor, 70 ans, vient de perdre son mari Georg. Elle décide de vendre leur maison de la banlieue bourgeoise de Copenhague, ce qui attriste ses beaux-fils, et de retourner vivre à Vesterbro, le quartier de son enfance. Elle s'adre...

Virginia : roman | Grondahl, Jens Christian (1959-....). Auteur

Virginia : roman

Grondahl, Jens Christian (1959-....). Auteur | Livre | Gallimard. [Paris] | 2004

En 1943, pendant la guerre, une jeune fille de seize ans, dont la mère travaille comme couturière à Copenhague, est invitée à passer des vacances dans la maison de bord de mer d'une famille bourgeoise. Un neveu, également invité, ...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le temps passe ... 5/5

    Quel roman !!!! quelle écriture , j’adore les écrivains qui savent aussi bien s’emparer d’un sujet plus que classique et en faire un grand roman simplement par la force de l' écriture . Christian Grondhal est de ces écrivains là… l’histoire est simple : Nous rencontrons le narrateur a dix-huit ans , l'âge des premiers amours, qui est aussi le moment tragique où il va perdre sa mère. On le retrouve ensuite alors qu'il a divorcé et qu'il voit sa fille Julie de temps en temps , il a alors quarante ans et il est professeur de littérature au collège. Puis le temps va passer encore et on va a nouveau le retrouver quelques jours avant son soixantième anniversaire qu’il choisit de passer seul en Italie. Il va raconter ces trois périodes , se questionner, analyser ses choix, tout en faisant des retours en arrière sans jamais perdre le lecteur. Ses relations avec les femmes sont au coeur de ses réflexions, il a décidé de vivre seul parce qu'il a voulu un peu égoïstement de préserver sa liberté individuelle. C'est son choix, mais les femmes font néanmoins partie de son univers, même lorsqu'elles disparaissent, elles continuent à peupler ses reflexions et son analyse. Sa mère est omniprésente dans cette mécanique : Il s'en sert comme outil de comparaison, il glisse de l'image d'une femme qu'il rencontre, vers celle de la jeune femme qu'a dû être sa mère, avant sa naissance, avant même qu'il ne la connaisse… il se souvient, revoit des moments figés… L’originalité ne réside donc pas dans le thème du livre mais plus dans l’écriture , l' analyse fine de l’âme humaine et de la psychologie de ses personnages.. c’est très beau , très doux quoiqu’un peu mélancolique …

    par RAYE Diane Le 16 juin 2020 à 09:22